Les différents types de baptême



On pense souvent au baptême religieux. Mais quand on est athée ou que l’on a des religions différentes au sein de son couple, on peut avoir envie d’organiser un baptême non religieux pour son enfant. Deux solutions existent alors : le baptême dit civil ou républicain (qui se déroule à la Mairie) ou le baptême dit « laïc » (à l’image des cérémonies laïques de mariage, qui se développent de plus en plus, et que je connais bien puisque j’en ai fait mon métier).

Baptême républicain © DR

© DR


Le baptême civil ou républicain

Le baptême civil ou républicain se déroule à la Mairie. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’a aucune valeur légale (tout comme le baptême religieux d’ailleurs) et toutes les mairies ne sont même pas tenues de le célébrer.

Lorsque la mairie accepte, il permet cependant aux parents de faire « entrer » symboliquement leur enfant dans la société républicaine et de désigner, en dehors du cadre religieux, un ou plusieurs parrain(s) et marraine(s) à leur enfant.

Généralement, la cérémonie commence par un bref rappel sur l’origine historique du baptême civil (à savoir la séparation entre l’Église et l’État) et sur les valeurs républicaines. Le Maire fait ensuite un discours sur l’enfant et demande aux parrains et marraines de s’engager moralement. À la fin, tout le monde signe un certificat symbolique. L’acte n’est toutefois pas enregistré. Autrement dit, aucune trace de cette cérémonie ne sera donc conservée par l’État.

Le baptême ou parrainage laïc

Le baptême laïc, aussi appelé parrainage laïc, est un baptême que l’on crée de toutes pièces et que l’on organise dans le lieu de son choix (chez soi, dans le jardin familial, dans un parc, etc.).

Côté contenus, on peut y faire tout ce que l’on veut : lire des textes, écouter de la musique, réaliser des rituels symboliques, prononcer des discours… Les parents peuvent le célébrer eux-mêmes, demander aux parrains et marraines de s’en charger, faire appel à un professionnel. En trois mots, tout est possible !

L’idée, cette fois, n’est plus de faire entrer son enfant dans la « communauté républicaine » mais plutôt de le faire entrer dans la « famille » et évidemment toujours, de lui désigner un ou plusieurs parrain(s) et marraine(s).

Personnellement, je préfère ce type de cérémonie et ce, pour une raison très simple : comme je le disais à l’instant, tout est possible ! Et puis, j’aime l’idée que l’on soit entre nous, en famille. La cérémonie sera plus intime, sans doute plus chaleureuse aussi (même si j’en suis sûre, certains Maires doivent y mettre du cœur).

Sur ce blog, je vais donc avant tout me pencher sur ces baptêmes laïcs (mais rien ne vous empêche, au contraire, de vous inspirer de mes conseils et idées si vous organisez un baptême républicain et que votre Maire vous laisse la liberté d’apporter vos touches personnelles).

Et vous, qu’est-ce qui vous tente le plus ? Un baptême républicain ? Un baptême laïc ? Les deux ? Et oui, après tout, on peut aussi organiser les deux… N’hésitez pas à partager vos envies et réactions à cet article en commentaire.

Share Button

2 Commentaires


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>